Il est préférable de bien cadrer la navigation sur votre site, plutôt que de balancer des liens à tout va, via lesquels vos lecteurs vont vite se sentir dépassés, donc quitter la page.

Canaliser le cheminement de vos lecteurs peut vous permettre un trafic amélioré. Votre plan de site est la page représentative de votre site, présentez votre arborescence le plus clairement qu’il soit. Ne dépassez pas les 100 liens par pages si possible – j’en conseille même moitié moins et le menu de navigation compte.

Question navigation, il faut qu’elle soit la plus aisée qu’ils soit, vous faites une visite guidé à vos visiteurs ! N’hésitez pas à scinder votre menu en plusieurs niveaux, 2, voire trois sous-menus déroulants. Qui peuvent même évoluer selon les différentes rubriques de votre site… afin de justement minimiser le nombre de liens qu’il compte.

Choisissez un script de menu qui soit lisible par tous les navigateurs, et internautes. Pensez à ceux qui désactivent le javascript et qui ne verrons donc peut-être pas votre menu.

Bien positionner son menu – penser aux robots

En haut à gauche dans ce que l’on appelle le F de lecture. La première zone où les internautes vos poser leurs yeux.

Mais attention, vérifiez que ce menu qui compte quelques liens ne soit pas la première chose que les robots liront à chaque page. Ils risquent de se lasser et de ne pas indexer le contenu comptant toutes vos pages pour similaires.

L’astuce consiste à positionner votre menu en haut à gauche pour ce qui est visible, mais de le coller en réalité en fin de page, de manière à d’abord faire passer votre contenu. C’est la CSS est les attributs donnés aux menus qui permettront ceci, grâce à une div flottante.

Pour votre accueil vous pouvez, par contre, laisser votre menu en début de code, l’indexation de vos pages est importante, donc que les robots lisent les liens vers celles-ci est souhaitable.

Un site aux normes

Lire votre manuel d’utilisation pour construire un site aux normes, avec toutes les règles cachées que cela inclue : langages, CSS, metatags qui contiennent vos mots clés, et qui font que les moteurs de recherches trouveront vos pages, + le respect h1, h2. & Co.

Se parer d’autres manuels s’il le faut. Ne pas hésiter à aller sur tous les forums instructifs où vous trouverez un tas de sujets déjà abordés et bien utiles. Cela paraît studieux et ça l’est, mais à l’usage, c’est plus que nécessaire et surtout intéressant.

Enregistrez tous les tutoriels et autres fichiers intéressants que vous trouvez, vous ne les comprendrez pas toujours la première fois… mais l’expérience m’a prouvé que l’apprentissage va toujours grandissant. Ce que l’on ne comprenaiit pas en amont, devient translucide après quelques mois… d’autres choses comprises nous ouvrent les portes. Donc ne lâchez pas.

php et scripts

Penser au php et aux scripts, qui déclinent les moyens pour dynamiser un site. Et qui simplifient aussi le construction de votre site. Entre autres avec les  » includes  » qui vous permettent de créer vos fichiers récurrents. Utiles pour les modifications. On n’a pas toutes les pages de sites à corriger, mais le fichier en question; en cas de corrections, changements ou ajouts.

Allez sur les sites spécialisés, téléchargez des scripts libres, suivez les tutoriels, vous serez étonnés de ce que vous pourrez mettre en ligne. Les programmeurs sont en réalité généreux. N’oubliez pas de leur faire un lien si vous utilisez leurs scripts, c’est la moindre de choses.