Contenu visible et invisible – Construire son site sur de bonnes bases

Potasser son contenu visible et invisible, en long en large et en travers. Potasser son titre de site, ses titres de pages, ses mots clés, ses entêtes et pieds de pages. Si on s’applique, cela peut jouer sur son référencement, en plus d’attirer et de fidéliser ses visiteurs. Au sein même de son contenu rédactionnel, porter l’accent sur les mots que nous taperions pour tomber sur un site tel que le nôtre. Penser aux termes communs, les généraux, ceux que les autres vont taper. Ce travail n’est pas si simple : les mots doivent être génériques tout en étant spécifiques à votre activité, ce sont des mots clés à inclure dans votre contenu, à mettre en gras si c’est possible. Attention à ne pas faire du contenu tellement optimisé, qu’il en devient incompréhensible! Respecter ses visiteurs.

Contenu visible / le contenu réel de votre page

Le contenu réel de votre page vient appuyer vos metas. Il faut évidemment qu’il y ait une relation entre vos metas et votre contenu rédactionnel. Dans les titres des articles, et leur contenu, vos mots clés doivent être récurrents, sans exagération; certains peuvent être en corps gras, c’est mieux. évidemment, que ce contenu en soit un vrai, intéressant, aide. Je dirai même que c’est primordial. Grâce à votre contenu, votre site aura plus de chance avec le référencement naturel, via le bouche à oreilles d’administrateurs qui placeront un lien vers votre site sur le leur, ou la mention « faire connaître à un ami » que vous pouvez ajouter et qui vous servira si votre contenu en vaut le détours.

A propos de vos textes, votre contenu rédactionnel, soyez bien-sûr attentifs à l’orthographe et à la grammaire, n’hésitez à peaufiner vos tournures de phrases, aérer votre page, utiliser certains synonymes, pour le plaisir et le respect de vos visiteurs. Mais soyez également attentifs au fait qu’ils seront « lus » par les robots, donc n’oubliez pas les espaces entre vos mots, après un point ou une virgule… etc. Dites-vous que vos textes servent aussi à ce que les « araignées » de Google trouvent vos pages lorsqu’un internaute tape un mot clé, d’où leur importance, mais si ces mots ne sont pas séparés, Google ne les trouvera pas et lira un « charabia » qui en l’occurrence vous dessert. Et vos visiteurs prendront moins de plaisir à parcourir vos pages.

Les images

Les images sont hyper importantes pour le plaisir ou la compréhension du lecteur. Cela dit, sachez qu’une image fait appel à une requête, donc autant vous en mettez, autant vous alourdissez l’affichage de votre page. Pour des sites galeries. ça passe, puisque nous avons tous besoin de présenter nos travaux et les visiteurs y sont accoutumés. Mais sinon préférez quelques images avec de l’impact, plutôt qu’une flopée qui noie l’information, cette fois pour les robots.

Une astuce consiste à créer une seconde page, la galerie en tant que telle, où chaque image est réelle. Cette page galerie est précédée d’une page de présentation, celle que vous optimiserez pour l’indexation. Dans cette première page n’hésitez pas à placer l’image de la galerie, mais cette fois vous aurez copié la galerie en une seule image, comportant toutes vos vignettes (faites votre copie sur le web, directement avec une capture d’écran, que vous recadrez via un logiciel type photoshop). Ainsi dès le départ, votre visiteur voit toute votre galerie, accompagnée d’un texte de présentation optimisé, et quand il clique sur une vignette pour la voir, il est emporté vers la page détaillée, où il re-cliquera sur l’image. En attendant votre page principale est moins lourde en calculs.

Enfin, ne négligez pas la balise  » alt  » que je vois trop souvent affublée du terme  » image « . Avant tout sachez qu’elles sont créées pour les non ou mal-voyants, c’est plutôt bien de leur donner aussi l’indication de ce que vous montrez. Un descriptif court est concis de l’image dite est donc tout indiqué dans la balise alt. Rien ne vous empêche d’y insérer des mots clés, liés à votre contenu. Les robots listent aussi ces balises, qui deviennent d’autant plus importantes si vos images servent de lien pour naviguer dans votre site.

Contenu invisible : Les Metatags

Donc, première règle d’or pour que d’autres viennent sur votre site, il faut bien qu’il tombent dessus! Et comment? : les mots clés immiscés au sein même de vos codes et textes. En plus du référencement qui suivra, évidemment! C’est le début de l’optimisation de vos pages.
Parlons d’abord des metatags : titre du site, titre de la page, descriptif, auteur, mots clés séparés par une virgule sans espace.

Je ne parle pas des titres que vous allouez vous-même à votre page, je parle des balises meta à insérer, et de leur contenu. (Insertion>balise>balises html>meta>.>insérer), ce qui vous donne en code source d’en-tête de ce genre, entre les balises <head> et </head>

La balise <title>mon titre de page<title> , essentielle pour votre optimisation. Elle doit être différente pour chacune de vos pages. Brève et concise par rapport à votre contenu. Les mots clés doivent y être insérés par ordre d’importance de gauche à droite; sans les enchaîner bêtement, un phrase doit être construite, pas trop longue.

<meta name= »Description » content= »Le descriptif propre à votre page et activité. » /> (200 caractères) idem, cette balise est différente pour chacune de vos pages, et correspond évidemment au contenu de celle-ci. (ceci si vous tenez à différencier les pages de votre site les unes des autres aux yeux des moteurs.)

<meta name= »Keywords » content= »Vos,mots,clés,séparés,d’une,virgule,et,sans,espace  » /> (1000 caractères, mais en réalité quelques mots bien significatifs suffisent, cette balise est utile si elle est franchement en adéquation avec le contenu de votre page.)
<meta name= »author » content= »vous » />
<meta name= »Reply-to » content= »votre@email.fr » />
<meta name= »content-language » content= »fr » />
<meta name= »robots » content= »all » />

La balise <meta-revisit-after> , personnellement je n’utilise pas cette balise qui peut à mon avis restreindre plutôt que servir. Elle sert à donner un temps minimum pour que votre page soit revisitée.

Viennent ensuite les meta <meta name=”robots” content=”all”> ou <meta name=”robots” content=”none”>, selon que vous désiriez indexer ou pas le contenu d’une page. La seconde option est réservée aux pages que vous utilisez pour votre propre archivage par exemple, ou des doublons, enfin des pages qui n’ont que peu d’intérêt pour la pertinence de votre site.

Ce texte n’est absolument pas visible sur votre page web, mais est lisible par les robots et donc primordial! Vous pouvez d’ailleurs voir le code de n’importe quelle page web en passant par votre barre menu « présentation>code source ». De plus cela peut permettre à certains annuaires de prendre vos informations automatiquement.